•  ~~ Il y a les mots..~~ de Alexandra Julien

     

    Il y a les mots qui ne sont pas dits,
    et l'irréel qu'on imagine,
    il y a ce que la vie écrit,
    qui fait sourire ou qui chagrine,
    il y a des êtres qui se mélangent,
    et d'autres qui ne se trouvent jamais,
    il y a des âmes qui dérangent,
    et d'autres qui rêvent en secret,
    il y a des regards qu'on poursuit,
    et d'autres qu'on souhaite éviter,
    il y a des amours qu'on choisit,
    et d'autres qu'on voudrait amitié,
    il y a le passé qui rappelle,
    et d'autres temps à reconstruire,
    il y a l'avenir qui donne des ailes,
    quand le présent n'est pas soupir,
    il y a le silence qui rassure,
    et d'autres bruits qui nous effrayent,
    il y a la douceur de l'écriture,
    et d'autres cris qui ne viennent jamais,
    il y a des gens venant vers moi,
    et puis la solitude autour,
    un mélange de chaud et de froid,
    un peu comme l'absence et l'amour.

     

    Alexandra Julien

     

    ~~ Il y a les mots..~~ de Alexandra Julien

     


    6 commentaires
  •  

     ~~ Requiem pour une aube de soie ~~ de  F E  Sicard Lundquist

     

    Dans une barque en or le soleil se consume
    Comme un bout de trésor que le sable a percé
    D’une griffe émoulue au sourire gercé
    De visages sans peau que la douleur inhume.

     

    On grave dans le marbre à la pointe de plume
    Les lettres d’un mystère où par un chant bercé
    L’esclave s’assoupit d’un sommeil renforcé
    Par la peur de nourrir des fantômes de brume.

     

    Quelques ibis royaux trempent leur bec de bois
    Dans un vase assailli par l’écho d’un hautbois
    Dont le désert vieilli déchire la complainte.

     

    Mais au fronton du temple on peut lire ce vers :
    Quiconque tremblera sans un désir pervers
    Perdra le droit sacré d’anéantir sa crainte.

     

    Francis Etienne Sicard Lundquist ©2015

     

      ~~Feuille de cendre ~~ de  F E  Sicard Lundquist

     


    10 commentaires
  •  

    Mer-Rouge.jpg

     

     

    Un souffle humide et chaud, venant de la Nubie,
    Passe, chargé de feu, sur les flots alourdis...
    Desséchant et stérile, il va vers l'Arabie
    Peupler de bruits confus les déserts engloutis !

     

    Sur la poupe, épuisé de la chaleur subie,
    Enfant dégénéré des ancêtres hardis,
    Pour tromper l'âpreté de la route suivie,
    Je rêve à la fraîcheur de lointains paradis !

     

    Et cependant, là-bas, sur les côtes prochaines,
    Ignorant d'autres cieux, des familles humaines
    Ont pour leur sol ingrat l'amour toujours nouveau.

     

    Les rochers dénudés, l'herbe courte et flétrie,
    Le vent brûlant des soirs, pour eux c'est la Patrie,
    Le ciel incendié, pour eux c'est le Drapeau !

     

    Élie Welcome Ozoux (1865/1926)

    ( Mer Rouge)

     

      ~~ Mare rubrun ~~ de  Elie Welcome  Ozoux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    9 commentaires
  •  

     

    ~~ Saisons brouillées ~~ de L.Dierx

     

     

    Quand naissent les fleurs au chant des oiseaux

    Ton étrange voix gravement résonne,

    Et comme aux échos des forêts d'automne

    Un pressentiment court jusqu'en mes os.

     

    Quand l'or des moissons mûrit sous la flamme,

    Ton lointain sourire à peine tracé

    Me pénètre ainsi qu'un brouillard glacé.

    L'hiver boréal envahit mon âme.

     

    Quand saignent au soir les bois dépouillés,

    L'odeur de ta main laisse dans la mienne

    L'odeur des printemps d'une étoile ancienne,

    Et je sombre au fond d'espoirs oubliés.

     

    Es-tu donc un monde au rebours du nôtre

    Changeant et mortel, où je vis aussi ?

    Soumis à lui seul, insensible ici,

    Si je meurs dans l'un, survivrai-je en l'autre ?

     

    Je regarderai dans tes yeux ouverts

    Quand viendront le froid, la neige et la pluie.

    La perdrai-je encor, mon âme éblouie,

    Dans tes yeux brûlants comme les déserts ?

     

     Léon DIERX

     

    Bles-et-coquelicots.jpg

     

     

     

     


    17 commentaires
  • 31ème festival “Les Affouages"

    Saint-Amand-montrond (18200)

    ~~~~~~~~~~~~

     

    Pour cette 31e édition du festival d'arts et de traditions populaires, cinq groupes sont invités

    Le Brésil, Chypre, l’Inde, les Pays-Bas et la Pologne se sont produits 

    aux côtés des Forestins de Saint-Amand : 

    ~~La Cité de l'Or accueille les Affouages  par Marielle

    Groupe Brésillien

     

    Os Chimangos de Caçapava do Sul (Brésil), Alaÿkov de Nicosia (Chypre), Shri Bhawani de Ludhiana (Inde), Ralda de Raalte (Pays-Bas) et Tramblanka de Opoczno (Pologne).

     

    ~~La Cité de l'Or accueille les Affouages  par Marielle

    Groupe Brésillien.

    ~~La Cité de l'Or accueille les Affouages  par Marielle

    Groupe Slovaque.

     

    ~~La Cité de l'Or accueille les Affouages  par Marielle

    Groupe Polonais.

    ~~La Cité de l'Or accueille les Affouages  par Marielle

     Groupe Chypre.

     

    ~~La Cité de l'Or accueille les Affouages  par Marielle

    Groupe Pays-Bas.

     

    ~~La Cité de l'Or accueille les Affouages  par Marielle

     Groupe Inde

     

    Tous ces groupes talentueux, sous le signe du partage,

    ont animé "Les Affouages"; invités par le  sympatique groupe des

    Forestins de St Amand.

    ~~La Cité de l'Or accueille les Affouages  par Marielle

    Groupe des Forestins

    ~~~~~~~~~~~~~~

     

    Le festival de folklore des Affouages  continuera mercredi au château d'Ainay-le-Vieil ,  se poursuivra à Saint-Amand par le Bal des traditions à la Cité de l'Or et ce weekend dans plusieurs communes.

    Résidents et vacanciers ont pu découvrir le talent des chants et des danses de tous ces  pays.

    Sources: Le Berry Républicain et le Net

     

    Les Affouages vous disent au revoir

    et bonne semaine.

    Amitiés.

    Marielle.

     

     

    La Cité de l'Or accueille les "Affouages"  par Marielle 

     

     


    15 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires