• ~~ Guadeloupe ~~ de F. Morand

     

    ~~ Guadeloupe ~~ de F. Morand




    Agrandis, Agrandis jusqu’à la démesure
    Ton long profil fantasque apparu sur la mer !
    Elliptique et lointain qu’il fleure bon la terre
    Sous le voile jaspé du soleil somnolent !

    Que j’aperçoive encor le flamboyant qui farde
    Ta bouche belle où perce un refrain de sirène
    Malgré le désespoir de tant d’hommes de peine
    Dont le lamento monte au rythme de ton cœur.

    Le vent m’a raconté que les cannes à sucre
    Au long de tes cheveux poussent leurs cris d’odeurs
    Pour les noces du rhum et du miel de leurs tiges.

    Mais je veux ignorer toutes ces confidences
    Pour te trouver pareille à ton autre visage
    Surgissant du profond de l’enfer des pensers.

    Toi mon Eden perdu, toi ma terre promise,
    Mon torrent de couleurs, mon tourment, mon chaos,
    Drapeau déchiqueté claquant sur l’Atlantique
    GUADELOUPE !


    Florette MORAND
    Chanson pour ma savane
    A bord du Colombie, Janv.1957

     

    ~~ Guadeloupe ~~ de F. Morand

    « ~~ Mon Ile de France ~~ de G. Moustaki~~ Premier Mai ~~ de F. Lemarque »

  • Commentaires

    8
    Jeudi 1er Mai 2014 à 16:43

    Qui sait un jour je foulerai son sol, son sable, ses plages et quand le soleil sera à son zénith j'irai m'asseoir sous un flamboyant pour humer son parfum... Merci pour cette belle chanson qui efface la grisaille de mon ciel
    Gros bisous et belle journée
    Chronique

    7
    Mercredi 30 Avril 2014 à 13:24
    6
    Mercredi 30 Avril 2014 à 09:54

    Bonjour Marielle un petit coucou juste pour te souhaiter une bonne journée.

    bisous monique

    5
    Mardi 29 Avril 2014 à 21:09

    ..une île que je connaitrais sans doute jamais si ce n'est au travers de toutes les poésies mais qu'importe puisqu'elles me permettent de te souhaiter une bonne soirée et te faire de gros bisous d'amitié! Mireille du sablon

    4
    Mardi 29 Avril 2014 à 18:22

     

    Tu ne l'ignores pas...
    Je suis toujours par le cœur relié aux Antilles.
    J'aime tous les vers qui célèbrent l'attachement de celles et ceux viscéralement attachés à ces terres accrochées à flanc d'Amérique.

    Souvenirs merveilleux que ceux des passages du Colombie dans la rade de Fort-de-France. Il est presque certain que j'ai pu accompagner mes parents à bord. Cela se faisait alors de pouvoir être invité par les passagers en escale. Nous l'avons fait plusieurs fois lorsque leurs amis rentraient en France (en métropole). 

    Bonne soirée Marielle. Je t'embrasse avec affection.
    Marc de Metz.

    Merci pour ton très beau commentaire sous les photos de cet immeuble grandiose et luxueux qui se dresse au dessus de la Moselle depuis 1907...

    A bientôt.

    3
    Mardi 29 Avril 2014 à 11:22

    je pars pour l'après midi Marielle

    gynécologue + courses

    bisous

    Une rose, un jour : Elle

    2
    Mardi 29 Avril 2014 à 09:14

    Bonjour Marielle très beau poème qui exprime regrets souvenirs et chagrins du passé.

    beau soleil aujourd'hui et sans vent ouf.

    bisous monique

    1
    Mardi 29 Avril 2014 à 02:11

    Un cri du coeur.... Merci Marielle, quel paysage de rêve !! Bises de jill

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :