• ~~ Il passait ~~ de Gurly

     

    images--seul-en-plaine-jpg

     

    Il passait tout là-bas, au fond des solitudes,

    Sur la plaine infinie des souvenirs anciens,

    Des vents qui frissonnaient comme tremble un vieux chien

    Lorsque son maître meurt, pétri de lassitude.

     

    Sur la plaine infinie où nul vieux musicien

    Ne passe plus jamais chanter les quiétudes,

    Les bonheurs épicés de joies, de certitudes

    Les vents pleuraient tout bas des souvenirs anciens.

     

    Sur la plaine infinie, morne plaine d'herbage,

    Où nul havre ne borde un quelconque rivage,

    Sur la plaine infinie, lisse comme un néant,

     

    Un vieil homme est parti, claudiquant sur sa canne,

    Penché vers le soleil qui se meurt au couchant,

    Et les vents ont noyé ses pas dans les savanes...

     

    Alain Gurly

    « ~~Automne ~~ de Jean Kobs~~ Campanille d'hiver ~~ de FE Sicard Lundquist »

  • Commentaires

    20
    Yvonne Anne
    Mercredi 14 Décembre 2016 à 15:15

    Le temps passe.Les souvenirs anciens bercent cette solitude, cette vieillesse....qui, inéluctablement, s'installent dans la vie.

    Plein de bisous à toi, Marielle

    19
    Vendredi 9 Décembre 2016 à 09:51

    Bon week end Marielle bisous monik

    18
    Mercredi 7 Décembre 2016 à 10:22

    Bonjour Marielle un petit coucou du mercredi pour relire ce beau poème.

    bonne journée bisous monik

    17
    Lundi 5 Décembre 2016 à 15:10

    Tristesse des souvenirs anciens
    Le vent chante à l'horizon les notes d'un destin
    La poésie transcrit ces moments sans fin
    Mais il reste toujours la nostalgie en refrain

    Je t'embrasse affectueusement
    Sur nos souvenirs du présent
    A toi...de moi
    VL/Claude

      • Lundi 5 Décembre 2016 à 19:25

              Oui  nos souvenirs meublent nos pensées

        Bisous.

    16
    Lundi 5 Décembre 2016 à 12:08

    Bonjour Marielle un très beau et touchant poème,

    merci de ce partage.

    bon lundi bisous monik

      • Lundi 5 Décembre 2016 à 19:20

             Chere Monique merci  ...bises.

         

         

         

    15
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 18:48

    Petit coucou en passant et de gros bisous de Mireille du Sablon

    ....je t'envoie un MP....

    14
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 18:26

    Un beau poème rempli de tristesse.

    Je t'embrasse ma chère Marielle.

    Je te souhaite une bonne semaine

    Béa kimcat

      • Lundi 5 Décembre 2016 à 19:15

                 Merci chère Béa, Je t'embrasse.

    13
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 12:31

    Merci Marielle de m'avoir fait connaitre un poème de cet auteur que je ne connaissais pas.

    Je te souhaite un bon dimanche et une très bonne semaine au chaud

    GROS BISOUS

    je lirai ses poèmes cet après midi.....merci

    Toute la poésie




    Toi qui vois les senteurs s'exhaler de la rose,
    Qui sais tisser des rangs de perles au malheur,
    Monter dans un écrin de vers tous les bonheurs,
    On te demande où est la poésie enclose...

    Sur le fétu d'argent où la rosée se pose ?
    Au sein des nids douillets quand dort l'oiseau siffleur,
    Dans les nuits, les matins aux cœurs pleins de douceur
    Dans les cieux décorés de couleurs grandioses ?

    Sur les horizons bleus, dans les nuits de printemps,
    Lorsque le jour renaît pour défier le temps..?
    Aux senteurs des muguets, aux clartés des miroirs ?

    Ah ! Tout est poésie, et tout est sentiment...
    Vous pouvez la toucher, et il suffit d'avoir
    Des rêves de vieillard dans une âme d'enfant.

    12
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 09:41

    Bonjour Marielle

    Un très beau texte emprunt de mélancolie et de résignation.
    Point de vent aujourd'hui mais seulement un soleil qui tente timidement de réchauffer les façades ici et là.

    J'espère que tout va pour le mieux pour toi.
    Je te souhaite un très bon et beau dimanche
    Chronique.

    11
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 07:03

    10
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 00:47

    Bonjour Marielle, ainsi vont les vieux jours des uns et des autres, jusqu'à disparaître, merci, bon dimanche, jill

      • Dimanche 4 Décembre 2016 à 08:50

                Merci chére Jill

                Bon dimanche, bise. 

      • Dimanche 4 Décembre 2016 à 08:45

                  Merci chére Jill

                  Bon dimanche, bise.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :