• ~~ Sans toi... Papa ~~ de Marielle.

     

     

     

    Dans la grisaille d'un matin,
    Sous un ciel de Toussaint,
    Voletaient des flocons glacés,
    Se collant sur des yeux aux larmes desséchées.

    Dans la boue de la rue,
    Goudron et neige fondue,
    Noir cortège ...jeune femme sans visage,
    Âme brisée d'un être sans âge.

    Les cièrges, les prières, l'encens,
    Plus rien n'atteint ses sens;
    Son cerveau endormi ...ses pensée enfermées,
    Juste à côté de "Lui", dans la bière cirée ...

     

    Au champ du grand repos ...là bas...
    Les chevaux s'arrêtaient.
    On la pressait ....on l'embrassait ...
    Non ! Pourquoi me réveiller, sans toi ... Papa !

                                   Marielle (novembre 1957)

     

     ~~ Sans toi papa ~~  de Marielle.

    « ~~ La poésie, mon étoile ~~ de Marielle ~~ Je t'attend aux grilles...~~ de L. Bérimont »

  • Commentaires

    15
    Dimanche 9 Novembre 2014 à 08:52

    Merci chère Yvonne...il venait d'avoir 67ans....la grippe Asiatique...à sa première sortie....il est tombé...oh...oh...oh   (son âne l'avait senti avant ....s'est arrachée de la bride.....)  J'ai appelé au secourt....il n'était déjà plus....

    Cette scène tant que je vivrais serra devant mes yeux...Lui, son qualificatif....il était     "la bonté"...et "sans toi Papa" tout s'écroulait !

    Merci encore chère amie,  chaque départ d'un être cher nous plonge dans la nuit du cœur et souvent dans les déboires sans fin...hélas c'est la vie !!

    Je t'embrasse affectueusement.

    Marielle.

     

     

    14
    Yvonne Anne
    Samedi 8 Novembre 2014 à 23:24

    Cet écrit m'émeut profondément, chère Marielle.Pendant la lecture de ces vers empreints d'un chagrin intense, je revis la séparation que j'ai vécue avec mon père en 1987.C'était en août et j'étais plongée dans l'obscurité.Les années ont passé.....et la tristesse de ne plus le voir, l'entendre...resurgit parfois!!

    Je t'embrasse affectueusement.

    13
    Lorraine
    Jeudi 6 Novembre 2014 à 14:15

    Tant d'années s'écoulent mais le souvenir est vivant. Tes mots de 1957 continuent à batte quelque part dans ton coeur. Chaque être qui nous est enlevé laisse sa trace en nous; et nous nous étonnons de survivre!..

    Bisous, chère Marielle, prends soin de toi, novembre est très froid depuis deux jours!

     

    Lorraine

     

    12
    Mercredi 5 Novembre 2014 à 14:09

    mes fleurs pour toi Marielle et un ti bisou

    Ce mercredi chez moi.

    11
    Mercredi 5 Novembre 2014 à 07:56

    Bonjour Marielle un petit coucou pour te souhaiter un bon mercredi

    sans pluie j'espère.

    bisous monique

    10
    Mardi 4 Novembre 2014 à 06:46

    Bonjour Marielle contente pour toi que tout soit réparé enfin presque il te manque la télévision.

    dommage car personnellement j'aime bien écouter les infos et voir  un film le soir.

    bon mardi bisous monique

    9
    Lundi 3 Novembre 2014 à 19:42

     

     

    Je me retrouve, au dessus de mon clavier, très très touché par ton poème. 
    Il a presque mon âge pourtant il résonne encore (bien entendu) de ta peine.
    Je te souhaite amie une douce soirée bien à l'abri de l'automne arrivé.
    Je t'embrasse avec affection, Marc de Metz.

    Merci pour tes visites et surtout pour les commentaires que tu me déposes.
    @ bientôt; Marc de Metz.

    8
    Lundi 3 Novembre 2014 à 14:49

    Dans le sable des yeux
    Coule la douleur de ceux
    Qui accompagne dans la vie
    Celui qui file au paradis
    Mon père est parti voilà 12 ans
    Dans mon cœur toujours vivant
    Je lui parle très souvent
    J'ai toujours besoin de lui
    Un guide dans les tracas de ma vie
    Dans les jours de mes nuits
    Avec mes roses il est ma vie
    Je t'embrasse aussi
    A toi... De moi
    VL/Claude


    7
    Lundi 3 Novembre 2014 à 10:44

    Trop jeune pour perdre son père, mais on ne choisi pas, ainsi va la vie, mais grâce au souvenir il continue à vivre dans le cœur

    amicalement

    Claude

    6
    Lundi 3 Novembre 2014 à 10:32

    Bonjour Marielle , une poème très émouvant à ton Papa et le mien

    nous quitta l' année dernière après une longue vie ( 93 ans ! ) mais 

    sa présence restera pour toujours dans notre coeur ! . Bises 

    Susan

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Lundi 3 Novembre 2014 à 10:07

    Bonjour Marielle,

    ton poème est sublime

    tu me fais rouler une petite larme ce matin...

    je te souhaite une bonne semaine

    la pluie arrive chez moi

    ti bisou

    danielle

    4
    Lundi 3 Novembre 2014 à 08:51

    C'est beau MArielle !!! bisous !

    3
    Lundi 3 Novembre 2014 à 08:25

    Bonjour Marielle très beau et touchant poème,nous ne pouvons oublier ces chers disparus.

    bon lundi bisous monique

    2
    mireille du sablon
    Lundi 3 Novembre 2014 à 07:47

    ...le mien , c'était en 68, il y a si longtemps... et pourtant, il nous reste son image à l'instant où il nous a quittés...Merci pour tes mots qui expriment si bien ces chagrins installés!

    Bises du jour de Mireille du sablon

    1
    Lundi 3 Novembre 2014 à 00:13

    Bonjour Marielle, novembre 57... il y a 57 ans donc que ton papa quittait ce monde si je lis bien.... 57 Toussaint, le décès d'un proche est chose dont on se remet difficilement surtout si prématuré.... merci, bises de JB

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :