• ~~ Sonnet XVII ~~ de Pablo Néruda

    ~~ Sonnet XVII  ~~ de Pablo Néruda



    Je ne t'aime pas comme si tu étais rose de sel ou topaze
    ou flèche d’oeillets que propage par le feu:
    Je t’aime comme l’on aime certaines choses obscures,
    En secret, entre l’ombre et l’âme.

    Je t’aime comme la plante qui ne fleurit pas et porte
    cachée en elle-même, la lumière de ces fleurs,
    Et grâce à ton amour vit obscurément dans mon corps
    l'arôme intense qui est monté de la terre.

    Je t’aime sans savoir comment, ni quand, ni d’où,
    Je t’aime directement sans problèmes ni orgueil:
    Je t’aime ainsi car je ne sais aimer autrement,

    Sinon de cette manière où nous sommes nous-mêmes,
    Aussi près que ta main sur ma poitrine est la mienne,
    Aussi près que tes yeux se ferment sur mon rêve.

    Pablo Néruda

     

     

    ~~ Sonnet XVII  ~~ de Pablo Néruda

     

    « ~~ De mon ami, ~~ de F.E. Sicard Lundquist ~~ Le ballet des heures ~~ G. de Nerval »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    11
    Dimanche 23 Février 2014 à 14:19

     

               

     

    Merci Marielle pour le très chaleureux commentaire que tu m'as déposé sous les photos de notre dernière rencontres à Metz en amis(es) qui ne nous sommes connus que grâce à nos échanges sur nos blogs.

    Le cercle s'est agrandi et est en train de s'agrandir puisque vendredi prochain nous ferons la connaissance d'un couple originaire de Metz mais qui vit à Strasbourg et avec lequel nous échangeons des commentaires depuis des mois. 

    Nous avons un dimanche qui n'est pas sous le radieux soleil qui nous a été promis mais nous avons une clarté lumineuse.

    Bonne fin de journée, @mitié de Metz, Marc.
    Je t'embrasse avec affection, à bientôt.

    10
    Dimanche 23 Février 2014 à 01:12

    ah aimer comme c'est beau

    9
    mireille du sablon
    Samedi 22 Février 2014 à 20:47

    ...quand je lui demande "tu m'aimes comment? " j'aime sa réponse "comme je peux"!

     Bon dimanche, chère Marielle,

    Gros bisous du soir de Mireille du sablon

    8
    Samedi 22 Février 2014 à 18:47

    Bonsoir Marielle

    Tout comme Pablo Néruda j'ai aimé tout "simplement" son poème...

    Gros bisous et belle soirée

    Chronique

    7
    Samedi 22 Février 2014 à 18:12

     

     

              

     

    J'aime beaucoup cette confession de Pablo Néruda.
    Je le trouve hors du sentiers trop battu de l'amour idéalisé par le romantisme.
    Cela me convient car "ils" ont oublié de me faire romantique...
    J'aime aussi sans savoir pourquoi mais je sais, j'ai appris, jusqu'où.
    C'est un autre très très beau texte et je sais qui a osé l'écrire pour dire "je t'aime".
    Bonne soirée Marielle. @mitié de Metz, Marc.
    Je t'embrasse avec affection.

    Merci pour ton commentaire sous les photos de mes dernières créations.
    C'est demain que je partage quelques photos dans lesquelles j'ai mis en vedette les actrices et l'acteur de ce très bel autre après-midi que j'ai vécu hier en leur compagnie et finalement sous le soleil. Ces moments partagés font toujours de superbes souvenirs.

    A bientôt Marielle. 


    6
    Samedi 22 Février 2014 à 14:34

    j'aime beaucoup cet auteur, c'est un très joli poème


    c'est avec plaisir que je l'ai relu


    amitiés

    5
    Samedi 22 Février 2014 à 14:16

    bonjour Marielle

    J'attendais que notre poète passe te lire....

    J'ai bien aimé sa réponse.....

    Je ne suis pas poète.......je dirai donc que ce petit sonnet sonne bien.........

    C'est charmant à lire......merci à toi

    l'amour le vrai amour....je me pose la question......

    je t'aime en secret.......je pense que c'est un amour entre amants.......et non un amour de couple .....avec tous les tracas de la vie quotidienne.................

    bon week end à toi

    bisousssssssssssssssssssss

     

     

    4
    Samedi 22 Février 2014 à 12:00

    C'est un auteur que j'adore!

    Bon week-end

    Amicalement

    Violette

    3
    lagardere
    Samedi 22 Février 2014 à 11:32

    Aimer d'un amour simple fleuri
    C'est aimer le temps de la vie
    A la manière d'un myosotis
    En évitant les fleurs de soucis
    Adorable manière de penser la poèsie
    Bonne journée à toi mamie
    Je t'embrasse aussi
    A toi...de moi
    Claude

    2
    Samedi 22 Février 2014 à 08:29

    Bonjour Marielle un très beau poème , aimer  simplement sans fard  c'est toujours beau!

    bon week-end a lundi  bisous monique

    1
    Samedi 22 Février 2014 à 00:35

    Ah aimer tout court monsieur Néruda... Merci Marielle et bon W-E, bises de jill

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :