• ~~ Voilà mon pays qui se lève ~~ de E. Pépin

     

    ~~ Voilà mon pays qui se lève ~~ de E. Pépin

     

     

     

    Voilà mon pays qui se lève. 
    Avec le poing lumineux du soleil 

    Il a mis aux pieds des sandales de justice

    Et sa voix a claironné la vérité des temps

    Les oreilles se sont ouvertes
    Les yeux ont vu la parole nourricière
    Il chante péyi la sé tan nou
    Et les feuilles répondent en chœur
    Au chant de sa rosée
    Les hommes et les femmes marchent d’un pas égal
    Chantent d’une voix égale
    Les tambours ont traversé la rue
    Ils portent le beau temps sur leurs épaules
    Ils éclairent la vie malgré la souffrance des ombres
    Les jeunes sont venus déterrer leurs rêves
    Pays levé
    Pays lavé
    En marche vers la tendresse des lendemains
    En révolte contre les profitations
    Entre colère et amour
    Ouvrant ses racines comme une main nouvelle
    Réconcilié avec son cri 
    Et sa récolte d’étoiles
    Sorti de la torpeur des mangroves
    De l’immobilité des statues impuissantes
    Mon pays s’est levé d’un seul coup
    D’un seul souffle de tornade interdite
    D’une seule houle de mémoire murissante 
    Pays levé
    Pays lavé
    Et il a dit assez 
    Laissez passer la Guadeloupe !

     

    Ernest Pépin 

     

    ~~ Voilà mon pays qui se lève ~~ de E. Pépin

     

    « ~~ Un gout de violon ~~ de D. Mazouz. ~~ C'est l'été ~~ de Bérège »

  • Commentaires

    6
    Mardi 24 Juin 2014 à 18:30

    Je ne vais pas te surprendre en t'écrivant que ce poème m'a énormément plu. 
    J'ai eu l'occasion de séjourner en Guadeloupe et c'est au bord d'une de ses plages que sa maman et moi avons passé commande de notre aînée. 
    C'était en 1971... Je n'ai rien oublié et ces mots m'aident là à trouver bien d'autres très beaux souvenirs. 

    Je suis ravi de ton retour et de cette présence auprès de toi pendant les vacances de ta famille. Je t'embrasse affectueusement, Marc de Metz.

    Bernard a subi en ambulatoire une intervention. C'était mercredi dernier. Depuis tout va très très bien bien qu'il déteste être en repos absolument forcé encore quelques jours.

    Merci pour ton commentaire sous les photos de cet inconcevable chantier avant que nous le vivions contraints et forcés. OUF, c'est fini.
    A bientôt amie.

    5
    Mardi 24 Juin 2014 à 12:20

    bonjour Marielle c'est toujours un plaisir de découvrir les poèmes que tu nous offres ! merci il fait chaud je file faire la sieste !  bisous !

    4
    Mardi 24 Juin 2014 à 12:16

    un très joli poème en espérant que tu te sois bien reposée

    3
    mireille du sablon
    Mardi 24 Juin 2014 à 12:13

    Te voici revenue parmi nous, j'espère que tu vas mieux...tu m'as manquée!

    Gros bisous de Mireille du Sablon

    2
    Mardi 24 Juin 2014 à 11:56

    bonjour Marielle

    un bien joli poème 

    je n'ai jamais été aux antilles...

    je t'embrasse

    il fait encore bien chaud....

    http://serveur2.archive-host.com/membres/images/1336321151/balades/Chaalis/d2.jpg

    1
    Mardi 24 Juin 2014 à 00:09

    Bonsoir Marielle, comment va, remise je l'espère.... merci pour cette belle Guadeloupe dont l'auteur est si amoureux, bonne nuit, bises de jill

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :