• images-Renoir-2-.jpg

     

     

    De ces soirs vous souvenez-vous ?

     

    Vous souvenez-vous, vous étiez l'astre à ma fenêtre

    La fenêtre, au vitrail de vos grands yeux doux

     

    Dans ce petit vitrail où le soir va descendre

    Descendre des vers purs d’un ciel bleu azuré

    Ciel bleu azuré de vos yeux de saphir tendre.

     

    Je vous sais là-bas dans votre ile ô belle rose !

    Rose à la bonté mystique au fond du chœur

    Chœur de citadelle où belle âme compose

     

    Vos Chants s’épanchent en nos cœurs par flots

    Flots très lents comme un espoir tendre

    Espoir Tendre qui va toujours en méandre

     

    En méandre dans vos pleurs de cendre

    Cendre bleue de votre poème titré mal écrit

    Mal écrit d’une plume oléorésine ambre

     

     Samiel.


    25 commentaires
  •  

     

     ~~ Anniversaire ~~  de Marielle. 

     

    Le lion dans la savane connait sa force

    Mais pas le jour de sa naissance.

    La Chine dans la forêt ignore

    Qu'il pousse depuis cent ans.

    L'étincelant soleil ne sait même pas

    Qu'il se léve et se couche chaque jour.

     

    Mais toi tu possèdes

    La finesse et l'intelligence,

    Les Souvenirs et l'Histoire du passé,

    Des projets nombreux pour demain,

    Et le bonheur que je te souhaite pour tous les jours

    à venir.

    Un an de plus dans la course de ta vie...

    Et  selon mes vœux

    Très  Heureux Anniversaire Aujourd'hui.

     

    Marielle.

    Source: arrangement sur texte google. 


    18 commentaires
  • Ours brun 

     

    Ourson qui représente la douceur,

    Peluche si chère à nos coeurs,

    Tu es dans toutes les demeures.

     

    Petit ourson dans nos livres d'images,

    Tu es là toujours en première page.

    Pour toi les bras sont grands ouverts.

     

    Pourquoi faut-il, qu'adulte, tu fasses si peur ?

    Et qu'en chair et en os on panique,

    Tendant vers toi un poing vengeur ?

     

    On se dispute, on polémique,

    Les uns te veulent, revenant dans le Vercors . . .

    Les autres te chassent en criant . . .dehors !

     

    Marielle

     

     

    Ourson 

     

     

     

     


    19 commentaires
  •  

    ~~ Nous n'irons plus aux bois ~~ de Théodore de Banville

     

    Nous n'irons plus au bois , les lauriers sont coupés.

    Les Amours des bassins, les Naïades en groupe

    Voient reluire au soleil en cristaux découpés

    Les flots silencieux qui coulaient de leurs coupes.

     

    Les lauriers sont coupés, et le cerf aux abois

    Tréssaille au son du cor ; nous n'irons plus au bois,

    Où des enfants joueurs riait, la folle troupe,

    Parmi les lys d'argent aux pleurs du ciel trempés;

     

    Voici l'herbe qu'on fauche et les lauriers qu'on coupe.

    Nous n'irons plus aux bois , les lauriers sont coupés.

     

         Théodore de Banville.


    15 commentaires
  • danse-menuet-t12958

     

     

     

    Marquise vous souvenez-vous

    Du menuet que nous dansâmes  ?

    Il était discret, noble et doux,

    Comme l'accord de nos deux âmes.

     

    Triomphante, vous surpreniez

    Tous les coeurs et tous les hommages,

    Dans votre robe à grands paniers,

    Dans votre robe à grands ramages.

     

    Vous leviez de vos doigts gantés

    Et selon la cadence douce,

    Votre jupe des deux côtés

    Prise entre l'index et le pouce.

     

    Plus d'une belle à Trianon,

    Enviait parmi vos émules,

    Le manège exquis et mignon

    De vos deux petits pieds à mules.

     

    Et distraite par le bonheur

    De leur causer cette souffrance,

    A la reprise en "la" mineur,

    Vous manquâtes la révérence .

     

                                      François COPPEE (1842/1908)

     


    14 commentaires